#liste_articles {display:block}
designbyinook

|

Lab

|

Archives museolab 1

|

Borne de sortie

 

Borne de sortie

Fiche descriptive et narrative

Avant de quitter le Muséolab cette borne propose au visiteur de visualiser une synthèse de son parcours et de recevoir par mail les différents éléments consultés pendant la visite.

C’est aussi l’occasion "d’ouvrir le capot" sur la technologie de traçage utilisée et de passer un contrat avec lui concernant le choix d’enregistrer son parcours en contrepartie d’une personalisation des contenus. Il peut en effet accepter de transformer sa carte de visite en carte d’abonement et en affiner les préférences, ou la rendre et faire sa prochaine visite comme la première, c’est à dire de façon anonyme.

Voici les différents choix qui lui sont proposés sur cette borne :
- Visualiser la carte de son parcours et imprimer le T-shirt associé.
- Recevoir par mail les contenus / thématiques consultés pendant la visite.
- En savoir plus sur la technologie de traçage/personalisation utilisée (RFID).
- Effacer les données relatives à sa visite [1].

Fiche Technique

Cette borne est une borne multimédia standard connectée au système d’information du musée (réseau + Base de données).

La détection de la carte du visiteur se fait par un lecteur RFID de proximité.

L’interface utilisateur est accessible via un écran tactile.

La base de données contient les différentes informations de détection RFID de la visite (badgeages volontaires ou détection de présence par portique), la liste des contenus visualisés, leur localisation ainsi que la date en liens avec la carte RFID.

 

JPEG - 72.6 ko

 

JPEG - 63.1 ko

[1Tant que le visiteur ne l’a pas fait volontairement, aucune donnée d’identité
personnelle (nom, mail, ect) n’est associé à son profil.
Néanmoins, au sens de la CNIL, toute information permettant d’identifier, c’est à dire de déterminer rétrospectivement la personne associée à un profil dans un groupe supérieur à 20 personnes, est considérée comme une donnée d’ordre personnelle.

mercredi 14 juin 2006 par Patrick Vincent, Yves-Armel Martin, Christophe Monnet