#liste_articles {display:block}
designbyinook

|

Musées

|

L’armoire du Fablab

|

Canon à son

 

Canon à son

Nous avons voulu tester différentes technologies pouvant être utilisées dans les musées pour diffuser du son.
Pour cela nous avons fait travailler un compositeur de musique électroacoustique (Stéphane Magnin) et un scénographe (Bruno de Lavenère) et leur avons demandé de tester différents outils de diffusion sonores dans différents environnement et avec les principaux types de sons qu’un musée peut utiliser.
Ils ont ainsi pu comparer des enceintes de studio, un panoplan, un projecteur sonore, des transducteurs, des mini-hautparleurs avec banques de sons (voix parlée homme/femme, voix chantée, musique classique, musique d’ambiance, percussions, sons d’ambiances, sons de localisation etc), dans différents environnements (extérieur, intérieur réverbérant, intérieur amorti ...).

Le résultat de leur travaux est disponible sous forme de manipulation au muséolab.

Dispositif de test du canon à son dans un espace public.

- le visiteur est accueilli par un écran explicatif l’invitant à prendre le contrôle du canon à sons
- il visualise différents sons diffusés par le canon et est inviter à diriger ces sons dans la pièce (murs, sol, plafonds, obstacles, personnes.)

Cette technologie de projecteurs sonores utilise des ultrasons pour permettre une diffusion ultra localisée : le son n’est perceptible que lorsque l’on coupe le faisceau d’ultrasons.

- seuls les aigües passent bien dans ces haut-parleurs.
- les musiques et les voix sont très déformés, au contraire les bruits d’ambiances avec beaucoup d’aigües sont très efficaces (bruits de pluie, de ruisseau, d’oiseaux).
- cette technologie semble très intéressante pour réaliser une scénographie sonore : sculpter une partie d’espace qui orientera le visiteur.
- l’effet sonore est fatiguant à la longue et il nous semble peut opportun de généraliser ce type de dispositifs.
- la portée du son peut être considérable. En extérieur c’est un moyen ingénieux pour diffuser un son de manière très locale. (exemple : depuis le château diffuser sur un banc au milieu du jardin une voix chuchotée qui révèlera le secret du jardin).
- le faisceau de son se réfléchit comme un faisceau lumineux : nous avons pu tester ses réflexions sur le plafond, au sol et même sur des réflecteurs.

Des canons à son ont été utilisés :
- sur le parvis de la CIté des Sciences pour une installation : le Mur d’Alice. (Luc Martinez)
- régulièrement dans des salons pour attirer le visiteur
- pour orienter le visiteur ou lui faire tourner la tête dans des installations muséographiques.
- dans le remix de l’appartement de Jean Lanvin à Muséomix.

jeudi 17 avril 2008 par Christophe Monnet