#liste_articles {display:block}
designbyinook

|

Lab

|

LA CAGE MUSICALE

|

Commentaires & propositions techniques Erasme

 

Commentaires & propositions techniques Erasme

Sur cette interactif, quelques commentaires sur les solutions qui ont été envisagées :

Détection par rupture de faisceau IR

Le principe serait de place un émetteur IR (infra-rouge) au pied de chaque barreau. La détection peut ensuite se faire :

- par reflexion : des capteurs type Sharp GP2 pourraient calculer la distance du doigt
- par rupture de faisceau ir : des capteurs IR ou une webcam IR en haut de l’interactif captent la rupture du faiscea

Après une réflexion plus approfondie, nous pensons que ces deux solutions ne sont pas adaptées : les faisceau IR du commerce sont assez ouverts et il sera dur d’avoir une détéction fiable et précise. Il faut à notre avis écarter ces solutions.

Détection par capteurs capacitifs

Un capteur capacitif 48 voies QT60486 a été envisagé.

Ce type de circuit permet de détecter le proximité d’un object (doigt, etc...). En réglant le dispositif correctement, il est possible de résuidre suffisamment la sensibilité afin de ne détecter qu’une proximité proche du toucher.

En revanche, le paramétrage me parait très complexe : il faudra affiner les variables (nombreuses, voir datasheet) pour chacun des barreaux.

A noter tout de même que l’AKS (Adjacent Key Suppression, suppression des doubles contacts sur des électrodes) peut être supprimé, permettant un fonctionnement "multitouch".

Un point me parait bloquant tout de même : ce circuit (ce n’est pas le cas de tous les autres circuits de la gamme QProx, mais les autres ont moins de voies) nécessite une électrode entrelacée double (Cf datasheet page 30, chap 7.3), ce qui n’est pas le cas d’un simple barreau. Il y a peut être des solutions pour contourner ce problème, mais c’est de l’ordre de l’inconnu spéculatoire...

En résumé, cette techno est effectivement très intéressante, et ce chip en particulier à l’air très puissant (beaucoup plus que les versions plus petites que nous avons utilisées chez nous). Les bus SPI, UART et les possibilités de réglage soft en font un produit à tester absolument.

En revanche, dans le cadre de cet interactif, je ne pense pas que cette solution soit adaptée. Il faut bien penser qu’en utilisant ce genre de chip, on a pas une sortie binaire "0" ou "1" à lire sur un ligne, mais bien un protocole à implémenter sur un microcontrolleur (ou via un port série de PC si on l’utilise l’UART avec un petit circuit pour adapteur les niveaux de signal) afin de communiquer avec la bête : cela prend un peu de temps ; il faut ensuite tester, ajuster les paramètres barreau par barreau... tout cela dans l’hypothèse ou le problème de l’électrode double a déja été résolu.

Détection sur alliage haute résistivité

Cette solution consiste à utiliser deux barreaux pour une détection.
Elle présente l’avantage de permettre de réutiliser une cage standard, et de pouvoir mesurer la position du toucher sur le barreau.
Un article dédié est consacré à cette proposition.

lundi 2 mars 2009 par Michel Blanc