#liste_articles {display:block}
designbyinook

|

Technologies

|

Téléphonie IP

|

Introduction à la voix sur IP (VoIP)

 

Introduction à la voix sur IP (VoIP)

Suite à l’explosion de la bande passante sur les réseaux IP et à l’avènement du haut débit chez les particuliers, de nouvelles techniques de communications sont apparues ces dernières années. L’une les plus en vogue actuellement, est ce que l’on appelle « Voix sur IP ».

I. Généralités

A. Qu’appelle t’on voix sur IP ?

Le terme générique VoIP (Voice Over Internet Protocole) est souvent utilisé dans son sens le plus général pour désigner toutes les solutions permettant le transport de la parole sur un réseau IP. On peut distinguer en vrac :

- la voix sur IP : transport de la parole sur un réseau IP de type privé (intranet/extranet).

- la téléphonie sur IP : en plus de la parole, des fonctions téléphoniques (signalisation, fax, multi appel) sur IP sont rajoutées.

il existe Trois grandes familles de Voix sur IP.
- De poste informatique à poste informatique :
Cela nécessite que les deux interlocuteurs soient équipés informatiquement et dialoguent en utilisant de simple applications genre « NetMeeting » , « Skype » « GnomeMeeting » utilisant pour cela un simple micro et des hauts parleurs. Ce genre de communication est gratuite exception faite du coût du logiciel.

- De Poste informatique à téléphone (ou vice-versa) :
Cela nécessite la mise en oeuvre d’une passerelle soit au départ de l’appel soit a l’arrivée afin de faire transiter la communication d’un réseau IP à un réseau téléphonique. L’appel est taxé uniquement pour la traversée du réseau téléphonique. Ainsi, pour les appels internationaux, plus la proportion du segment IP est grande, plus l’économie réalisée sera importante.

- De téléphone à téléphone :
Lorsque l’appelant et l’appelé sont tous les deux sur téléphone, le réseau de transport devient transparent, cela nécessite la mise en oeuvre de plusieurs passerelle. La tarification dépend de l’opérateur, s’il s’agit d’un réseau privé, c’est gratuit.

B. Les différentes architectures


(source : urec)

Intérêt : Visio Conférence, les ordinateurs se connaissent par leurs adresses IP


(source : urec)

Intérêt : remplacement d’une ligne louée de type RNIS par une architecture réseau assurant une qualité de service. Les téléphones classiques ne peuvent contacter les ordinateurs, l’architecture téléphonique est globalement préservée


(source : urec)

Intérêts : la configuration ne se borne pas à l’interconnexion de PBX, tous les éléments peuvent se contacter. Le réseau IP doit pouvoir supporter un certain niveau de qualité de service

C. Les enjeux

a. Réduction des coûts d’appel

Dans le cas d’une communication via IP, il n’est facturé en terme de téléphonie que la transition sur les réseaux téléphoniques classiques. Ainsi que vous appeliez votre voisin ou bien un client à l’autre bout du monde, il ne vous en coûtera que le prix d’une communication locale. Ces solutions s’avèrent donc beaucoup plus avantageuses si vos appels téléphoniques se font sur longue distance.

b. Mutualisation des réseaux, simplification de l’architecture

Le réseau téléphonique d’une entreprise qui a choisi la Voix sur IP est dorénavant géré comme un réseau informatique. Il n’existe plus un réseau téléphonique et un réseau informatique mais belle et bien, un système d’information dans sa globalité qui s’avère bien plus facile à gérer. Ces équipements sont gérés via des interfaces standards ce qui n’est pas ou peu le cas pour un PBX.
L’adressage téléphonique est dissocié de son emplacement géographique, gestion simplifiée des modifications (« Move », « Add », « Change »).

c. Convergence voix données

Les solutions de Messageries Unifiées (UM) facilitent l’interactivité avec l’usager. Les téléphones peuvent maintenant appeler les Ordinateur et les ordinateurs appeler des téléphones. Les communications (surtout nomades) s’en trouveront facilitées. La messagerie comportera en plus des emails des messages enregistrés, la vidéo conférence se généralisera également.

Note : Il n’est pas nécessaire d’avoir une architecture VoIP pour faire tourner des solutions de Messageries Unifiées.


D. Un cas concret : Le département du Rhône

Grâce au réseau câblé existant reliant bon nombre d’édifice public, une solution de téléphonie sur IP peut être envisagée.

a. Ce qu’apportera la téléphonie IP

Les coûts de communications entre les différents édifices reliés par le réseau câble seront notoirement diminués.

Chaque site pourra posséder un plan d’adressage permettant de gérer facilement les changements de personnels ainsi que la création par exemple de numéros spéciaux.

D’autres fonctionnalités peuvent être envisagées comme la présentation d’informations de l’appelant via le format normalisé XML.

b. Architecture physique

- Terminal utilisateur : ordinateur multimédia, Téléphone IP
- Passerelle (Gateway) : assure l’interface RTC / Réseau IP (codage analogique/numérique du son pour le transport sur IP et inversement,...)
la passerelle pourra jouer un rôle important si dans l’architecture subsiste une partie téléphonie classique.
- Garde-barrière (GateKeeper) : contrôle des accès, gestion de la bande passante, gestion d’une zone H323.

CISCO rajoute le concept de « Call Manager » à cette architecture, celui-ci joue le rôle d’un PBX en téléphonie classique, son rôle est central, il s’agit généralement d’un cluster de machine Windows


CONCLUSION

Jusqu’à très récemment, les entreprises ou organisations qui migraient leur téléphonie classique en téléphonie sur IP étaient plus ou moins considérée comme des avant-gardistes, des pionniers. Mais maintenant, la Voix sur IP est une réalité.

De plus en plus nombreuses sont les sociétés qui optent pour cette alternative. En grande majorité pour des réductions de coûts. Mais également pour améliorer leurs systèmes d’information en englobant d’autres fonctionnalités que la simple voix.

LIENS INTERESSANTS


- Une page perso dédiée à la VoIP


- Reseau Cytoyen


- Le site de l’UREC (technique et complet dont sont tirés certaines images de cet article)


- Les bibliographies du DESS IIR Lyon

jeudi 27 mai 2004 par jrepetti