#liste_articles {display:block}
designbyinook

|

Lab

|

LA MADONE THEREMIN

|

La Madone Theremin : le projet

 

La Madone Theremin : le projet

 

 

Novembre 2008

 

Madonna dei miracoli

Description

Installation sonore et vidéo.
Une statue ( madone ou vierge) blanche disposée dans son alcôve chante (type scie musicale, ondes martinot) en fonction de la position de la main du spectateur. A la manière d’un thereemin les mouvements de la main face à la madone influent directement sur la hauteur, et la modulation du son. Des projections sur la statue ou l’ alcôve ( à définir- larmes, vêtements, ornements, ...) accompagnent et soutiennent son chant. La statue mesurera environ un mètre de hauteur si elle est en pied. Il peut aussi s’agir d’un buste.

Options :

- Différents objets à disposition peuvent (suivant le même scénario que la main) déclencher de la musique et enrichir la palette de son.
- le principe du multitouch serait-idéal.
- Ajout d’un sélecteur ( forme à définir ) de mode pour pouvoir changer la nature des sons, et des ambiances.

 


LS 163 Madonna dei miracoli 110cm. 1.000,00 E en plâtre ou 2.000,00 E en résine.
http://www.statuesacre.net/sr1.htm

 

Hardware :

A définir
- RFID
L’ antenne serait placée dans l’ alcôve qui accueille la statue, les tags dans les objets à approcher de la statue.
Les techniques RFID permettent-elles d’avoir une idée approximative de la distance d’un tag ?
La perturbation du champs magnétique de l’ antenne par une simple main est-elle mesurable et dissociable du tag ?
- Camera stéréoscopiques, camera IR.
- technique d’antenne similaire au theremin > géne occasionné par la présence de la statue elle même.

 

Software :

Director ou Processing, ou Openframework.

 

Audio :

haut parleurs.

 

 

Projections :

Un tout petit vidéoprojecteur type nano projecteur (pour ipod). Il sera placé dans la partie supérieure de l’ alcôve, ou dérriére l’ alcove

 

Remarques :

- On peut entourer le tour de la statue et son alcôve d’une corde de protection en velours rouge, et utiliser un des pieds pour fixer le sélecteur de mode.
- L’ordinateur sera inséré dans le socle en bois sous la statue—> prévoir des ventilateurs.
les haut parleurs seront dans l’ alcôve.

 

Contraintes générales :

-De par sa fragilité la statue et son socle devront être solidaires. Le socle de l’ installation doit être le même lors de l’ exposition, et du transport pour éviter toute manipulation.


24 DECEMBRE 2008

 

JPEG - 195 ko

Un chercheur du CEA a proposé à la réunion du 17 décembre 2008 le plan ci-contre qui devrait être testé dans un premier temps par leurs soins.

Pour résumer , deux capteurs capacitifs adaptés à la hauteur de la statue (1,10m) renvoient chacun les informations relatives à la présence plus ou moins proche d’une masse, à savoir une main. En fonction de la proportion du signal renvoyé par chaque capteur on peut déterminer celui qui est le plus proche de la main, donc en tirer une information de hauteur. En imaginant qu’on multiplie le nombre de capteur, j’imagine que la résolution en terme de hauteur augmentera. (Par contre le plan utilise une interface ne gérant que 2 capteurs ). Est ce un problème ?
Au final on obtient d’une part une information sur la distance de la main par rapport aux capteurs, et une autre sur la hauteur.
remarque : La lecture RFID préconisée sur le plan n’a pas lieu d’être. La statue sera posée sur un socle qui pourra embarquer toute la technique, et les cables.


samedi 20 décembre 2008 par Yann (Ez3kiel)