#liste_articles {display:block}
designbyinook

|

Lab

|

Muséolab

|

Museolab 7 : la matière comme interface

 

Museolab 7 : la matière comme interface

Le Museolab d’Erasme en charge des usages numériques à la métropole de Lyon s’est installé au planétarium de Vaulx-en-Velin en Mars 2015 pour trois semaines de Workshop autour de la matière comme interface.

Les éléments tels que l’eau, le sable et l’air sont manipulés et connectés à des dispositifs numériques inédits afin de créer de nouvelles expériences d’interaction. Un univers poétique et déroutant à mi-chemin entre la science et l’art, créé dans un contexte d’atelier par de futurs designers.

Ce projet est mené par Erasme et le Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués option design de produit et design interactif du Lycée Léonard de Vinci de Villefontaine, en partenariat avec le Planétarium de Vaulx-en-Velin. Les ressources des starts-up lyonnaises Théoriz, Hémisphère et Ootsidebox viennent compléter la techshop du museolab et les apports des ingénieurs d’Erasme.

Méthodologie

Pour mener à bien ce Workshop, Erasme a déplacé le LivingLab sur place :
- avec la présence d’une techshop, magasin de technologies permettant d’alimenter les équipes en présence.
- Nous avons également mis en place la méthodologie d’atelier conjointement avec les enseignants du DSAA Design de Villefontaine,
- accompagné les projets du point de vue de l’usage
- et fournis les développeurs qui ont permis la réalisation des prototypes.

3 startups du territoire étaient également présentes auprès des étudiants afin de leur fournir technologies innovantes et savoir faire.
- Théoriz, avec le dispositif augmenta
- Hemisphere
- OotsideBox

Nous remercions toute l’équipe du Planétatium de Vaulx en Velin pour son accueil et son implication active. Son directeur, Simon Meyer, ainsi que les médiateurs scientifiques et les équipes techniques, d’accueil et de la communication.

Voir le site de l’évènement

7 prototypes

Voici les 7 prototypes issus de cet atelier qui ont été présentés et évalués par le public pendant un mois :

Jouer avec le sable numérique qui devient tangible et vice et versa :

Tamiser la voie lactée :

Faire danser les corpuscules :

Créer des étoiles avec la voix :

L’eau comme interface :

Antarès, créer des étoiles à plusieurs :

Lorsque l’eau vibre, la lumière danse :

jeudi 19 novembre 2015 par Patrick Vincent, Yves-Armel Martin, Christophe Monnet