#liste_articles {display:block}
designbyinook

|

Musées

|

Spectaculaire et installations

|

Spectaculaire, installations et immersion

 

Spectaculaire, installations et immersion

Des installations numériques peuvent participer à l’enchantement du visiteur. Bien conçues, elles lui donnent une expérience spectaculaire et unique qui contribuera à la popularité de l’exposition.

Entrent dans cette catégorie les cinémas améliorés :
-  Géodes et cinéma à 360 ° : des cinémas en immersion avec toutes les variantes du demi-dôme au simple écran élargit.
-  Les cinémas en haute résolution ou à fréquence élevée (50 images secondes).
-  Les cinémas en 3 dimensions.
-  Les cinémas dynamiques (avec les sièges qui bougent).
Avec une importance primordiale pour le traitement du son, qui contribue en grande partie à l’effet final ressenti.

(image Alterface)

Dans le palais des images du Pass (Parc d’Aventures Scientifiques) de Frameries, en Belgique, cinq films de 25 minutes sont projetés sur les différentes faces d’un cube où se trouvent les visiteurs. De même l’exposition Climax de la Cité des Sciences proposait en entrée un film projeté sur plusieurs murs de la première salle.

Parmi ces dispositifs immersifs notons une innovation qui sera prochainement visible au musée Niepce www.museeniepce.com de Chalons sur Saône : rappelant une scène du film Minority Report, ce système permet au visiteur de naviguer dans une base de ronéotypes, ceux-ci sont projetés sur les murs et sur le sol. Équipé de lunettes de vue en 3 dimensions, le visiteur peut sélectionner des images d’un geste du bras et les rapprocher de soi.

Ou dans le futur Gandhi multimédia muséum, Ranjit Makkuni prévoit un couloir multimédia avec des fenêtres d’informations qui suivent le visiteur dans sa déambulation (nous avons aperçu des images prometteuses mais avons encore peu d’éléments).

Mais il y a aussi toutes les installations interactives que l’on trouve beaucoup dans l’art contemporain mais qui peuvent être mises au service d’un discours.
Tous ces dispositifs ont en commun que le visiteur est comme plongé à l’intérieur. Ils sont donc étroitement liés à la scénographie. Ainsi une pièce plongée dans l’obscurité avec une installation sonore (avec par exemple les pas du visiteur lui-même sur un gravier participant à une ambiance sonore multidiffusée) pourra être très impliquante pour le visiteur et lui permettra d’être dans une disposition particulière pour entendre le reste de l’exposition.
Tous les sens pourront être sollicités et de nouveaux dispositifs tactiles ou olfactifs vont offrir la possibilité de stimuler ces sens par des machines numériques.

mardi 8 août 2006