#liste_articles {display:block}
designbyinook

|

Solidarité

|

Bien vivre chez soi

|

Bilan de l’année 2019

 

Bilan de l’année 2019

Une nouvelle année arrive à terme pour le projet Bien Vivre chez Soi à la Métropole, l’année 2019 a été l’occasion de poursuivre les cycles d’innovation initiés lors des deux dernières années sur les thématiques de l’adaptation du domicile et de l’alimentation des personnes âgées.

Concernant la thématique de l’adaptation, cette année a permis de renforcer la diffusion des outils créés, et de les évaluer en conditions réelles.

Au terme de l’année 2018, 4 outils sur l’adaptation du domicile avaient été développés et testés par les membres de l’équipe projet. L’objectif en 2019 était donc de réaliser l’évaluation de chaque outil en situation réelle (par un professionnel et en accompagnement individuel ou collectif) et de les diffuser plus amplement afin de les faire connaître aux professionnels de la prévention et du secteur médico-social.

Au cours de l’année 2019 :
101 professionnels ont été formés sur l’utilisation des outils, via 15 sessions.
45 ateliers ont été réalisés via un emprunt des outils, touchant au moins 110 personnes âgées (estimation fin 2019 : 180 personnes)

Les premiers éléments de la phase d’évaluation montrent un réel intérêt de la part des partenaires vis à vis des outils. Cette phase prendra fin en décembre 2019. À partir de 2020, l’équipe pourra dessiner une stratégie de pérennisation adaptée pour chacun des outils et de leurs usages, en fonction des retours des professionnels et des personnes âgées interrogés lors de l’évaluation. Un accompagnement devra être mis en place auprès des structures ou services de la Métropole qui assureront la continuité des outils (mise à jour, mise à disposition, entretien,…), avant le désengagement complet de l’équipe.

L’année 2019 a également été celle du développement d’outils pour la prévention de la dénutrition.

L’arrivée de la nouvelle équipe début 2019 a permis de reprendre le travail d’exploration pour le poursuivre et compléter la phase d’expérimentation. Des professionnels de 19 structures différentes ont participé aux ateliers et contribué à la création de nouveaux outils. Des outils innovants pour la prévention de la dénutrition ont ainsi été conçus et prototypés (https://www.erasme.org/Outils-pour-la-prevention-autour-de-l-alimentation).

La phase d’expérimentation en situation réelle a impliqué :
23 professionnels (issus de 14 structures différentes),
37 personnes âgées, participants à des sessions de prévention collective ou individuelle (pour {Le} Mixeur, {La} Tablée et {La} Bonne App’),
352 résidents de lieux de vie collectifs (pour {Le} Food Troc).

Le développement des outils de prévention de la dénutrition a démontré l’intérêt de la co-construction pour répondre aux besoins et attentes des utilisateurs cibles. La démarche d’innovation a été systématiquement expliquée aux interlocuteurs au sein de la Métropole, comme aux partenaires externes, qui y ont pris une part active du fait de la méthodologie même de cette démarche.
Cette implication a été suivie d’effets rapides (environ 5 mois entre les premiers ateliers et la production de prototypes) et concrets (la création de 6 prototypes). Régulièrement communiqués à tout l’écosystème du projet, les résultats visibles ont renforcé l’idée que la co-création peut permettre d’aboutir à de nouvelles solutions pertinentes et qualitatives, sur un temps relativement court.

Le projet a ainsi contribué à la connaissance et à la reconnaissance de la démarche d’innovation, et dans une certaine mesure, a contribué à prouver que la co-création est possible, même pilotée par une collectivité territoriale.


Il sera possible, à partir de décembre, d’imaginer les premières versions de chaque outil prototypé. 2020 pourrait donc être l’année de la consolidation du travail sur la prévention de la dénutrition avec la poursuite du cycle d’innovation : conception des nouvelles versions sur la base de l’analyse de l’expérimentation, production, diffusion et évaluation auprès des professionnels et du public cible.

mercredi 4 décembre 2019 par Emilie Hoarau, Beatriz Rico, Alice Rogez


Bilan 2019 Bien Vivre Chez Soi
(PDF)